Rencontres

Marie PONTACQ, lauréate du prix lycéens (Le chevalier) a rencontré - le vendredi 2 mars 2012 -  les élèves des classes de seconde des lycées de La Borde Basse (CASTRES) et Maréchal Soult (MAZAMET).

DSCF0008

La lauréate : Marie PONTACQ

Les rencontres préparées par les professeurs des établissements : Madame Estelle MARIE (Lycée de la Borde Basse), Mesdames Cathy ASTIÉ et Carine MARTIN (lycée Maréchal Soult) se sont révélées très intéressantes.

Les échanges ont été riches et variés. Ils ont traité de la nouvelle lauréate, du " métier " d'écrivain, de nouvelliste et du monde de l'édition ainsi que de considérations sur les poëtes et la poësie....

DSCF0330 Lycée de La Borde Basse

DSC_0396 Lycée Maréchal Soult

Remise du Prix lycéens

DSC_0459

Le Prix lycéens a été remis à Madame PONTACQ par Monsieur GÉLABERT représentant le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées, agence de Castres-Malroux. C'est en effet cet établissement qui traditionnellement récompense le Prix attribué par les lycéens !

Extraits des appréciations d'élèves

Les lycéens de seconde de la Borde-Basse à Castres et du lycée Soult à Mazamet ont pris une part active à la lecture des nouvelles du concours de l'Encrier Renversé, comme en témoignent leurs critiques dont voici quelques extraits.

 "Le Chevalier" - Marie Pontacq – PRIX LYCÉENS 2011 :

a créé une émotion forte, avec l'évolution des sentiments entre une fillette et son petit frère qui s'adorent mais s'éloignent l'un de l'autre en grandissant. Pourtant, la grande sœur n'hésite pas une seconde à sauver son frère de la noyade tout en sachant qu'elle risque sa propre vie du fait d'une grave maladie cardiaque.

 "Le Trésor des Léoni" – Anne Vocanson :

malgré sa chute prévisible, traite avec perspicacité des différences et de l'incompréhension entre les milieux de la campagne traditionnelle et de la ville moderne.

 "Tacet" il se tait ̏, en latin) - Christian Jacques :

frappe par son originalité et sa cohérence. Elle oscille entre philosophie, genre policier et documentaire car certains des personnages, David Tudor, pianiste et compositeur de musique expérimentale, et John Cage, compositeur, poète et plasticien, américains tous les deux, ont existé réellement au 20ème siècle.

 "Le rossignol et la burqa" - Sabine Aussenac :

a été remarquée pour le lien tissé par la musique à l'humanité à travers les époques et les frontières. Porteuse d'un message de paix et de tolérance, cette nouvelle révèle que la passion peut braver l'interdit sans conséquences désastreuses.

 "Dernier contrat" – Gérard Delbet :

est une nouvelle de genre policier qui plonge le lecteur au cœur d'une relation complexe entre un père, tueur à gages, et son fils qui refuse absolument de suivre cette voie. Oscillant entre nostalgie et haine, la déception et la honte du père envers son fils s'opposent à la détresse, au désarroi et à la révolte du fils, la fin est imprévisible ce qui rend la chute d'autant plus inattendue.